Salon e-Cévennes à Alès : debriefing

La première édition du salon e-Cévennes proposait un programme ambitieux : il s’agissait d’aborder en une seule journée des problématiques liées à l’e-commerce, l’e-marketing, l’e-réputation, mais aussi le référencement (SEO et SMO) ou encore la dématérialisation des données. Le tout sous forme tant de conférences que d’ateliers ou de stands.

Présent toute la journée pour Ozil Conseil, le bilan que j’en tire est largement positif,  et ce à plusieurs niveaux d’analyse :

  • L’accueil. L’équipe de la CCI d’Alès s’était mobilisée pour cette première édition, et exposants comme visiteurs furent chouchoutés d’un bout à l’autre du salon : café, croissants, buffet terrasse à midi, disponibilité dans le renseignement… Rien ne manquait à la logistique.

A noter en passant que la plupart des CCI de France – dont celle d’Alès Cévennes – disposent désormais d’une nouvelle identité visuelle symbolisée par un logo tout neuf, représentant les deux C de CCI en bleu, l’un contenant l’autre dans un arc de cercle que vient compléter le i rouge et stylisé de l’acronyme initial.

  • L’ambiance. La journée s’est déroulée dans un climat où les échanges studieux n’ont jamais entamé la convivialité générale. Ce n’est pas le cas tout le temps et partout.
  • Les rencontres. La journée fut riche en discussions, tant avec les visiteurs qu’avec les confrères exposants. Je dois ici rendre hommage à la bonne humeur constante de l’équipe de Studio Prisme qu’un hasard heureux avait placé non loin de nous. Parmi les belles rencontres suivies de discussions passionnantes, citons aussi (entre autres) Michaël Degremont, ingénieur d’affaires (un autre voisin de stand), Renaud Crouzet, de Renaud Crouzet Design, Yann Dortindeguey, Communication globale et événementiel, Philippe Laurent de l’Hôpital d’Alès, Fabrice Jurquet du Studio NoSolo, Isabelle Marquès de Synopsis Communication, Eric Roseau de Pyxis, venu en voisin héraultais, ou encore Christophe Hanart et Luc Smith de HD Media.
  • Saluons aussi les professionnels de l’entrepreneuriat régional, à commencer par l’organisatrice du salon 2012, Muriel Nivon. Etaient aussi présents Francis Cabanat, Président de la CCI Alès Cévennes et d’Alès Myriapolis, venu inaugurer la manifestation, ou encore Jean-Christophe Poncet, de la CCI de Montpellier, et Ludovic Toussaint, de Lozère Développement.

De quoi, je l’espère, alimenter la rubrique « 3 P : Parcours d’entrepreneur » pour les semaines et mois à venir !

Voilà donc un bilan réjouissant pour une manifestation dont on espère qu’elle s’inscrira durablement dans l’évolution du tissu économique cévenol.

Francis Cabanat, Président de la CCI Alès Cévennes et d’Alès Myriapolis lors de l’inauguration du salon e-Cévennes 2012.

[3P] Languedoc Service : quand l’entreprise devient une vocation

Voici le premier article de la nouvelle rubrique du blog dont je vous avais annoncé le lancement il y a quelques jours. Son but est de faire émerger des profils d’entrepreneurs en mettant en valeur leur parcours, mais aussi leur savoir-faire et leurs compétences. Du coup, je l’ai sobrement intitulée [3P], en relation ses trois aspects principaux : Parcours, Profession, Prestations. Nous inaugurons la rubrique avec Samuel Corgne, fondateur de Languedoc Service.

PARCOURS

Samuel Corgne n’a pas encore 30 ans, mais il a déjà une expérience poussée de l’entrepreneuriat. Rien ne laissait pourtant présager un tel parcours à son entrée dans le monde du travail : titulaire d’un DUT de Génie Mécanique, fort de sa double nationalité franco-américaine, il part aux Etats-Unis suivre la formation de Flight Safety, école d’aviation réputée. De retour en France il est embauché par Michelin et valide en interne un Master d’analyse financière, spécialité « optimisation et réduction des coûts« . Il travaille alors à Clermont Ferrand puis en Pologne.

C’est en 2005 qu’il quitte Michelin et vient s’installer dans les Cévennes. C’est là, au gré des rencontres, qu’il se sensibilise aux problématiques de l’entrepreneuriat social, à ce que représente le poids d’une sensation d’échec professionnel, à la notion de deuxième chance. C’est dans cette optique qu’il crée Languedoc Service en 2006 : il s’agit avant tout pour lui d’aider des personnes qui ont du mal à (re)trouver un emploi, et si besoin de changer leur approche du monde du travail en les incitant à s’y impliquer.

En 2012 Languedoc Service compte 70 salariés. Samuel Corgne a aussi récemment fondé Rennes Nettoyage dans sa région d’origine, la Bretagne.

PROFESSION

Quand il parle de sa journée de travail type, Samuel Corgne a une expression originale : « Mon premier travail ? Me rendre dispensable« . Il s’agit en effet pour lui d’organiser le fonctionnement de son entreprise de façon à ce qu’elle fonctionne de manière autonome. Dans cette optique une seule réunion de travail hebdomadaire est prévue, chacun recevant à cette occasion sa feuille de route pour la semaine.

Pour lui, sa fonction d’entrepreneur suppose avant tout de garder un regard constant sur l’entreprise pour la maintenir en adéquation avec sa vision première. C’est une question d’équilibre entre « la vocation sociale de l’entreprise et la réalité économique« . Au quotidien, cela passe par le fait de garder constamment un œil sur les indicateurs financiers de l’entreprise, mais pour poursuivre des objectifs « d’efficience plutôt que d’efficacité« . C’est à dire qu’il s’agit de mobiliser les capacités de l’entreprise pour atteindre les objectifs et les buts envisagés tout en minimisant les moyens engagés et le temps.

Il faut aussi trouver de nouveaux débouchés. Enfin, concernant les salariés, il faut  vérifier au quotidien que les attributions de chacun soient à même de répondre en interne aux besoins de l’entreprise – et, le cas échéant, faire en sorte que cela le devienne.

PRESTATIONS

Languedoc Service propose les prestations suivantes :

  • entretien d’immeubles
  • entretien de cages d’escaliers
  • remplacement de concierges
  • entretien de bureaux
  • désinsectisation
  • dératisation

Pour ces deux dernières prestations, Languedoc Service a reçu l’agrément LR00934 du Ministère de l’Agriculture.

Quand on lui demande quelle est la valeur ajoutée de son entreprise, ce qui la distingue positivement de la concurrence, Samuel Corgne répond sans hésiter :

« C’est l’aspect social qui me permet de fidéliser les employés pour réduire le turn-over, qui est une des plaies de la profession. »

Languedoc Service

1700 Route de St Jean du Gard – 30140 ANDUZE

Téléphone : 0466544438

Mail : contact@languedocservice.com

Site internet : http://www.languedocservice.com/