Alès Agglomération succède au Grand Alès

C’est fait : le 9 novembre au soir les 184 délégués communautaires ont voté pour élire le nouveau président d’Alès Agglomération. Sans surprise, c’est Max Roustan, maire d’Alès et président du Grand Alès désormais périmé qui a été élu, avec 160 voix en sa faveur sur 179 votants.

Alès Agglomération, plus de 50 communes pour plus de 100 000 habitants

La nouvelle intercommunalité compte désormais cinquante communes, ce qui représente une population totale de plus de 100 000 habitants. Le Midi Libre nous apprend que « le changement de nom n’est pas anecdotique :

Le double A est l’acronyme du nouvel établissement public de coopération intercommunale (EPCI) fruit de la fusion de quatre communautés de communes (Grand Alès, Mont Bouquet, Autour d’Anduze, Région de Vézénobres) plus l’extension à cinq autres communes (Massanes, Saint-Bonnet-de-Salendrinque, Sainte-Croix-de-Caderle, Saint-Jean-de-Serres et Vabres). Bref, un ensemble de 50 communes regroupant 100 900 habitants. »

Le résultat est explicite sur cette carte, où figurent en orange les communes composant le défunt Grand Alès, et en jaune celles s’y ajoutant pour former Alès Agglomération.

Un bureau consensuel

La composition du bureau procède d’une logique implacable, mais pourrait augurer aussi d’une certaine lourdeur dans le fonctionnement : toujours selon Midi Libre,

« Le bureau devrait être composé des 50 maires qui seront aussi vice-présidents plus quatre autres élus alésiens (François Gilles, Marcel Gerente, Valérie Meunier, Marcel Veau). Soit 55 au total. […] Avec la fusion, l’addition des élus, c’est mathématique, vire à l’armée mexicaine. Jusqu’en 2014 toutefois, puisque dans un an les règles sont appelées à changer. »

Internet : le meilleur reste à venir

A noter que sur Internet le lancement d’Alès Agglomération reste un peu poussif : la mise en place d’un site n’a visiblement pas été anticipée, ce qui fait que la recherche éponyme sur Google renvoie surtout à ce jour vers des sites immobiliers, pour 5 des 6 premiers résultats. Il faut préciser pour être juste que l’existence administrative d’Alès Agglomération débutera le 1er janvier 2013, ceci expliquant peut être cela. Il n’empêche, l’e-réputation d’Alès Agglomération aurait par exemple gagné à figurer parmi les objectifs de la campagne Alès Audace qui bat toujours son plein.

Toujours pas de page Facebook non plus pour Alès Agglomération, mais un profil, au demeurant bien actualisé, laissant entrevoir la création d’une vraie page sous peu, peut être pour janvier ?

Concernant Twitter, considérons le verre à moitié plein : si Alès Agglomération n’y a toujours pas de compte, Max Roustan a succombé au chant de l’oiseau bleu et vous pouvez le suivre sur @MaxRoustan. Certes, il n’a tweeté que deux fois et son compte n’a toujours pas d’en-tête ni d’arrière-plan, mais le premier pas est fait, et il reste encourageant – surtout s’il entraîne derrière lui l’institution politique qu’il représente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s