La conjoncture des PME en Languedoc Roussillon [OSEO, juillet 2012]

D’après l’étude d’OSEO sur la conjoncture des PME en Languedoc-Roussillon.

ACTIVITÉ : DES PERSPECTIVES PESSIMISTES

Les chefs d’entreprise de la région revoient à la baisse leurs prévisions faites en novembre dernier. En mai, 31 % des entreprises languedociennes anticipent une hausse de leur activité en 2012 et 34 % une baisse.

Le solde d’opinion à – 3 est inférieur à la moyenne des PME (+ 4). En valeur nominale, l’évolution de leur chiffre d’affaires est estimée à – 0,4 %, en dessous de la moyenne nationale (+ 0,5 %).

SITUATION DE TRÉSORERIE : LÉGÈRE AMÉLIORATION AU 1ER SEMESTRE, DÉGRADATION ATTENDUE A COURT TERME

Contrairement aux prévisions de novembre dernier, les trésoreries se sont légèrement améliorées. En effet, la proportion de PME de la région ayant rencontré des difficultés au cours des six derniers mois est passée de 39 % à 34 %, la moyenne nationale se situant à 37 %.

Cependant, de nouvelles tensions sont attendues à court terme : 8 % des entreprises espèrent une amélioration de leur trésorerie et 27 % craignent une détérioration. L’indicateur prévisionnel ressort à – 19, un niveau inférieur à l’indicateur national (- 12).

EMPLOI : NET RALENTISSEMENT DES EMBAUCHES

Malgré une activité dégradée, les PME de la région ont continué à embaucher depuis fin 2011, mais dans une moindre mesure. Le solde d’opinion se situe à + 5 (18 % des entreprises ayant augmenté leurs effectifs depuis fin 2011 et 13 % les ayant réduits). Il se situe au même niveau que la moyenne nationale.

RENTABILITÉ : SATISFAISANTE EN 2011 MAIS SE DÉTÉRIORERA EN 2012

En mai, 78 % des dirigeants de cette région estiment “bonne ou normale” la rentabilité récente de leur entreprise, proportion plus importante qu’en novembre dernier (74 %) et supérieure à la moyenne nationale (74 %).

En revanche, pour 2012, les chefs d’entreprise craignent une dégradation de leurs résultats financiers, 16 % espérant une hausse et 27 % une baisse. Le solde d’opinion s’établit à – 11, inférieur à la moyenne nationale (- 7).

INVESTISSEMENT : EN NET REPLI

Seules 41 % des entreprises de la région pensent investir en 2012, proportion inférieure à la moyenne nationale (47 %).

Les dépenses d’investissement sont prévues en forte baisse, 20 % des PME envisageant de les augmenter et 35 % de les réduire. Le solde d’opinion s’établit à – 15 très inférieur à la moyenne nationale (- 11).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s