[INSEE] Recherche et développement en Languedoc-Roussillon : une dynamique certaine

C’est par objectifgard.com que j’ai eu connaissance de cette étude de l’INSEE portant sur l’état de la filière recherche et développement en Languedoc Roussillon. En voici quelques extraits éloquents. A noter que les chiffres présentés sont ceux de l’année 2009.

Le Languedoc-Roussillon occupe le quatrième rang des régions métropolitaines pour l’intensité des activités de recherche et développement (R&D), malgré une modeste contribution de la recherche privée. L’importance de la recherche publique et l’essor de la recherche privée, caractérisent la R&D en Languedoc-Roussillon. En 10 ans, le budget des entreprises consacré aux travaux de recherche et développement a plus que doublé en Languedoc-Roussillon. C’est la seconde plus importante évolution régionale de cette décennie, après Midi-Pyrénées.

En 2009, les entreprises et les administrations du Languedoc- Roussillon ont dépensé près de 1 700 millions d’euros pour leurs activités internes de recherche et développement (DIRD).

C’est dix fois moins qu’en Île-de-France, qui concentre 40 % de la recherche et du développement en France. Toutefois, par rapport à 2008, la progression de la dépense en Languedoc-Roussillon est deux fois plus importante qu’en moyenne nationale (+ 7,9 % contre + 3,8 %). Les entreprises de la région ont poursuivi leur effort de recherche en dépit de la crise économique et financière : leur dépense intérieure de recherche et développement a augmenté de + 1,7 % entre 2008 et 2009.

Les dépenses internes de recherche et développement réalisées en Languedoc-Roussillon représentent 2,8 % du PIB régional. Ce ratio exprime la part des ressources consacrée par la région à la R&D, appelée l’intensité de R&D. Il situe la région au quatrième rang des régions de France métropolitaine, après Midi-Pyrénées, l’Île-de-France et la Franche- Comté.

Le secteur de la R&D emploie 14 000 personnes dont 8 000 chercheurs (en équivalent temps plein), soit 4 % des effectifs nationaux de R&D, plaçant le Languedoc-Roussillon au sixième rang des régions françaises. Avec un ratio de neuf chercheurs pour mille emplois salariés, la région occupe également la sixième position sur le plan national (Graphique 2).

Le réservoir d’emplois et de dépenses de R&D peut être considéré comme un potentiel d’offre dont les entreprises peuvent bénéficier. Notamment, celles qui s’implantent dans la région.

Les quatre axes de la Stratégie Régionale de l’Innovation

En Languedoc-Roussillon, l’innovation est une priorité depuis plus de 15 ans. La dynamique d’innovation s’appuie aujourd’hui sur la Stratégie Régionale d’Innovation (SRI), initiée par l’État et la Région sous l’impulsion de l’Europe.

La SRI s’appuie sur quatre axes stratégiques pour dynamiser le potentiel d’innovation régional. Ces quatre axes sont :

  • « Favoriser l’innovation pour tous » : toute entreprise, en tout point du territoire, peut bénéficier en Languedoc-Roussillon d’un appui dans ses démarches d’innovation, quel que soit le type d’innovation choisi (innovation technologique, mais aussi innovation marketing, organisationnelle, managériale ou sociale).
  • « Valoriser la matière grise » : pour dynamiser leurs projets innovants, les entreprises du Languedoc-Roussillon peuvent s’appuyer sur un vaste vivier de « matière grise » en mobilisant les organismes de recherche publique, les établissements d’enseignement supérieur et les Ecoles (plus de 200 laboratoires de recherche publique, plus de 5 000 chercheurs publics).
  • « Stimuler la convergence » : les entreprises peuvent innover en développant des collaborations avec les entreprises d’autres secteurs d’activité, notamment avec les entreprises des Technologies de l’information et de la communication (TIC) ; ceci, en s’appuyant sur une palette d’outils régionaux.
  • « Renforcer les connexions internationales » : les entreprises innovantes sont accompagnées dans leur accès aux marchés internationaux.

Le soutien à l’innovation technologique et à la «valorisation de la matière grise» est un axe fort de la Stratégie Régionale. Une illustration : l’Europe, OSEO et la Région ont alloué depuis 2007 plus de 58 M € pour l’innovation technologique et la R&D collaborative, dans le cadre du Fonds Régional d’Innovation.

L’ensemble des actions de la Stratégie Régionale d’Innovation et les outils à la disposition des entreprises qui innovent sont décrites sur le site : www.placedelinnovation.eu

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s