Intrasense lève 4,2 millions d’euros en Bourse

Je m’étais intéressé à Intrasense il y a quelques semaines au moment de l’annonce de son entrée en Bourse. Jacques Ramon évoque ce matin dans Les Echos le résultat plus que positif de cette entrée en sur le marché Nyse Alternext : alors que la société espérait lever 3,7 millions d’euros, ce sont 4,2 millions qui lui échoient dans le cadre de l’offre globale.

D’après Patrick Mayette, directeur général d’Intrasense et cofondateur de la société avec Stéphane Chemouny,

« Les deux tiers serviront à accroître l’impact commercial avec notamment une vingtaine de recrutements et l’ouverture d’une filiale aux Etats-Unis, le reste sera investi en R&D, notamment dans le suivi des maladies chroniques. Au stade du développement de notre entreprise, notre cotation est une valeur stratégique, qui offre un gage de sérieux, de pérennité et de visibilité. En effet, nous faisons très peu de ventes directes mais si nous avons une offre intéressante, nous apparaissons comme une petite entreprise. Ce ne sera plus le cas. »

Et Jacques Ramon de décliner le pedigree de l’entreprise héraultaise :

« Née en 2004 au sein de la pépinière d’entreprises Cap Oméga de Montpellier Agglomération, Intrasense conçoit, développe et commercialise un dispositif médical unique, le logiciel Myrian, destiné à la visualisation et à l’analyse d’images médicales. Ces solutions assistent les radiologues et les cliniciens afin de fiabiliser leur diagnostic, planifier un geste chirurgical ou décider d’une thérapie, notamment dans la prise en charge des cancers. Il est désormais décliné en 11 langues.

[…] Les solutions Myrian permettent de créer rapidement des images interactives en 2D et 3D à partir d’examens issus de scanners X, d’IRM ou de TEP. Elles sont également compatibles avec les radios conventionnelles, l’imagerie nucléaire 2D, les échographies, etc. […] La société souhaite donc élargir sa cible de clientèle en proposant notamment son logiciel aux laboratoires. Elle va donc développer un service marketing et signer de nouveaux accords commerciaux pour développer les ventes du logiciel sous marque blanche avec des contrats de partenariat industriel comme celui qui vient d’être signé avec Toshiba. L’ouverture d’une filiale aux Etats-Unis figure au rang des priorités car ce pays concentre plus d’un tiers du marché mondial du secteur de l’imagerie médicale. »

A titre d’information, rappelons enfin qu’Intrasense emploie 44 personnes, dont 20 en recherche et développement, et développe une filiale à Shanghai forte de déjà 4 personnes. son chiffre d’affaires est de 2,4 millions d’euros pour 2011, dont 50 % à l’international.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s