L’autodiagnostic, 38 questions pour évaluer la compétitivité et le dynamisme de votre entreprise

Relayé depuis economie.gouv.fr

Le Service de coordination à l’intelligence économique, en partenariat avec le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables, propose aux dirigeants de TPE/PME, cet autodiagnostic, pour leur permettre de se situer en matière de bonnes pratiques d’intelligence économique. Ce test met en évidence, grâce à une série de questions, les forces et les faiblesses de la démarche d’intelligence économique menée au sein de l’entreprise.

Présentation du test :

L’intelligence économique, dans son acception la plus classique, consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger l’information stratégique, afin de renforcer la compétitivité d’un Etat, d’une entreprise ou d’un établissement de recherche. Nous vous proposons à travers cet autodiagnostic de voir comment se situe votre entreprise en matière :

  • de veille relative à son environnement concurrentiel, économique, juridique…
  • d’actions externes de communication et de lobbying visant à accroître son influence et sa compétitivité
  • de capitalisation et préservation de son patrimoine immatériel.

En réalisant cet autodiagnostic, vous vous apercevrez que vos préoccupations de chef d’entreprise rejoignent la politique publique d’intelligence économique qui s’organise autour des 3 grands axes suivants :

  • mettre en place une veille stratégique sur les évolutions et les défis auxquels est confrontée l’économie française ;
  • contribuer à soutenir la compétitivité de l’économie française, notamment dans ses aspects de valorisation de la recherche publique, de développement de l’influence de la France dans les organisations internationales ainsi que dans les enceintes de normalisation et d’aide aux exportations ;
  • renforcer la sécurité économique des entreprises et des établissements de recherche face aux menaces qui peuvent peser sur eux, par exemple en matière de propriété intellectuelle.

Pour accéder aux questions du test, cliquez ci-dessous.

VEILLE

Suivez-vous régulièrement (oui / non) :

  1. L’environnement économique du secteur d’activité de votre entreprise ?
  2. La législation et la réglementation s’appliquant à l’entreprise ?
  3. Les tendances et évolutions prévisibles du marché ?
  4. L’évolution prévisible du coût de vos matières premières ?
  5. L’évolution des besoins et attentes de vos clients ?
  6. Vos concurrents (nouveaux produits, projet de délocalisation, croissance externe…) ?
  7. Vos fournisseurs (santé financière, principaux clients…) ?
  8. L’image de votre entreprise (dans la presse – y compris à l’international –, sur Internet : réseaux sociaux, forums, blogs, etc.) ?
  9. L’action des associations, des « Think Tanks », des ONG s’intéressant à votre secteur d’activité ou à votre entreprise ?
  10. Avez-vous recensé les sources d’informations internes et savez-vous les valoriser et les exploiter (savoir-faire du personnel, rapports du service après vente, rapport d’étonnement concurrentiel…) ?
  11. Avez-vous mis en place un dispositif de collecte de l’information (internet, abonnement à des bases de données, réseaux humains…) ou vous appuyez-vous sur des prestataires extérieurs (recherche de données, réalisation d’études, etc.) ?
  12. Développez-vous des partenariats avec des entreprises proches géographiquement et/ou en terme de secteur d’activité (échange d’informations, participation collective à des salons…) ?
  13. Avez-vous identifié les opportunités de développement à l’international pour votre entreprise ?
  14. Bénéficiez-vous d’un accompagnement à l’international (réseau des CCI, Ubifrance, Conseillers du Commerce Extérieur de la France, agences de développement régional…) ?
  15. Avez-vous une politique active dans les domaines technologiques et de la propriété industrielle (veille et recherche sur les bases de données de brevets, évaluation des risques de contrefaçons…) ?

INFLUENCE ET COMPETITIVITE

  1.  Disposez-vous d’indicateurs précis pour évaluer la compétitivité de votre entreprise ?
  2. Cherchez-vous à créer, entretenir ou participer à des réseaux hors de votre entreprise afin de disposer de sources et de moyens de diffusion d’informations utiles et diversifiés (amicales de dirigeants, associations d’anciens élèves, clubs de réflexion, chambres consulaires, administrations, pôles de compétitivité, centres techniques industriels) ?
  3. L’entreprise adhère-t-elle à des associations professionnelles permettant de faire entendre sa voix ?
  4. L’entreprise conduit-elle ou participe-t-elle à des actions à caractère sociétal (adhésion à des associations sportives, culturelles, humanitaires…) ?
  5. Menez-vous des actions d’influence pour préserver et renforcer les intérêts de votre entreprise (organismes de normalisation, décideurs publics locaux, ministères, ONG) ?
  6. Avez-vous une politique de communication pour promouvoir votre entreprise et faire valoir les performances de ses produits, particulièrement les produits innovants ?
  7. Avez-vous une stratégie de communication via le web 2.0 (participation de votre entreprise à des blogs, forums, réseaux sociaux…) ?
  8. L’entreprise a-t-elle les moyens de rétablir sa réputation sur Internet en cas d’attaque ?
  9. Etes-vous prêt à faire appel à un cabinet de lobbying pour défendre et promouvoir votre entreprise ?

CAPITALISATION ET PRESERVATION DU PATRIMOINE IMMATERIEL

  1.  Les éléments sensibles de votre entreprise sont-ils bien identifiés (savoir-faire, innovations, mémoire de l’entreprise, annuaire des compétences…) ?
  2. Veillez-vous à les protéger ?
  3. Avant de lancer un projet important, traitez-vous les aspects relatifs à la sécurité des informations (qui sera informé ? comment circuleront et seront conservées les informations ? quelle politique de communication sera associée au projet ?). Rédigez-vous systématiquement des manuels de procédures ?
  4. Certaines de vos informations sensibles sont-elles protégées par des contrats d’assurance et/ou des moyens juridiques liés à la propriété intellectuelle (brevets, dépôts de marques, de modèles, etc.) ?
  5. Vos inventions sont-elles protégées ?
  6. Avez-vous formalisé une procédure d’habilitation pour l’accès aux données sensibles de l’entreprise ?
  7. Existe-t-il des consignes claires de rangement et d’archivage des documents sensibles ?
  8. Existe-t-il des consignes claires de destruction des documents sensibles ?
  9. Disposez-vous de locaux ou de mobilier sécurisés pour ranger vos documents sensibles ?
  10. Le système d’information de votre entreprise est-il sécurisé ?
  11.  Insérez-vous des clauses de confidentialité dans les contrats de travail du personnel ?
  12.  Les informations diffusées lors des congrès, salons et foires expositions sont-elles maîtrisées ?
  13. Contrôlez-vous la sensibilité des informations contenues dans vos supports de communication (documents de promotion, site web, lettre d’information) ?
  14. La somme des informations qui peuvent être recueillies légalement (information ouverte) peut-elle mettre en péril la compétitivité de l’entreprise ?
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s