« AGIR Fruits et Légumes Sud de France », le contrat de filière du Languedoc Roussillon

Relayé depuis transferts-lr.org et la plaquette de présentation du contrat

Deuxième filière agricole régionale, la filière Fruits et Légumes en Région Languedoc Roussillon dispose maintenant de son propre contrat de filière.  En effet, la Région Languedoc-Roussillon, l’Etat et les professionnels du secteur viennent de signer le « contrat de filière AGIR Fruits et Légumes Sud de France« .

Tous ceux qui, de près ou de loin, agissent pour le développement des fruits et légumes dans la région peuvent, s’ils le souhaitent, participer à ce projet.

Un contrat de filière : pour quoi faire ?

A l’instar des contrats de filière qui dynamisent les secteurs de l’agroalimentaire, du bois et de la forêt, des nouvelles technologies, ou de la logistique, la Région Languedoc-Roussillon, l’Etat et les professionnels du secteur ont décidé d’unir leurs efforts pour définir, impulser et soutenir ensemble des actions collectives en faveur de la filière fruits et légumes.

Le but de ce programme est de redonner aux entreprises de production et de commercialisation du Languedoc-Roussillon les conditions de performance, d’accès et d’adaptation aux évolutions du marché.

Un contrat de trois ans, pour quels enjeux ?

Derrière cet objectif, plusieurs enjeux :

  • Accroître la performance de la mise en marché et la compétitivité des outils pour conquérir et pérenniser les parts de marché aux clients
  • Accroître la performance de l’offre en réponse aux attentes consommateurs et marchés : innovation, économie, praticité et exigences qualité à prouver sans cesse
  • Ré-établir d’urgence les conditions de compétitivité et d’attractivité de nos productions

Comment fonctionne le projet ?

Ayant fixé, après avoir sollicité de nombreux partenaires, des objectifs de développement pour la filière, les signataires du contrat que sont l’Etat, la Région, et la Fédération des Fruits et Légumes – coopération en Languedoc-Roussillon veillent à la mise en oeuvre d’actions collectives répondant aux orientations fixées d’un commun accord.

Un comité de pilotage réunit les signataires autant de fois que nécessaire, et a minima deux fois par an.

Ce comité appuie son action sur 3 groupes techniques qui animent les axes de travail retenus dans ce projet ; ces groupes sont constitués d’organismes tels que les organisations professionnelles, les entreprises de commerce, transport, industriels agroalimentaires, ainsi que les centres de recherche, instituts techniques, ou organismes de formation.

Au démarrage de chaque action, sont définis les objectifs, opérations, et indicateurs de suivi et de réussite analysés au fur et à mesure du déroulement de l’opération.

Un suivi continu des actions sera réalisé tout au long des 3 ans et un bilan des actions conduites sur cette période ainsi que leurs résultats sera organisé à l’issue du contrat avec l’ensemble des partenaires.

Les premières actions lancées en 2011

1. Accompagner la promotion des entreprises et des produits régionaux à l’export :

  • réalisation d’un état des lieux des positions commerciales des entreprises F&L régionales
  • lancement de nouvelles pistes de développement du commerce avec les enseignes
  • constitution d’un groupe de travail sur le développement du pré-emballé

2. Réaliser un diagnostic des stations de conditionnement régionales et de la concurrence

  • lancement d’un diagnostic approfondi des outils collectifs existants et de leurs besoins futurs de modernisation dans le cadre d’une démarche de progrès portée par des groupes d’entreprises par produit.
  • Benchmarking avec des stations concurrentes (hors région et étranger)

3. Mettre en oeuvre de nouvelles formes d’accompagnement pour les entrants dans la filière : moyens de prod., foncier…

  • constitution d’un groupe de travail sur l’installation et l’emploi
  • lancement d’actions de prospection : forums emploi, outils d’information, développement de la relation réseau installation – entreprises commerciales.

4. Observatoire économique de la filière

  • élaboration d’un outil de connaissance de la production et des entreprises de commerce

5. Mise en oeuvre d’une organisation collective des achats de fournitures de conditionnement de fruits et légumes

  • réalisation d’un état des lieux des conditions de tarifs et de services en matière d’emballages auprès des entreprises F&L régionales
  • évaluation de la faisabilité de constitution d’un groupement d’achat

La filière en quelques chiffres

Deuxième filière agricole régionale, forte d’un chiffre d’affaires de plus de 500 millions €, la filière Fruits et Légumes en région Languedoc Roussillon représente un réel poids au niveau des acteurs économiques avec pour le secteur du frais 30 organisations de Producteurs, une soixantaine de PME de commerce et d’expédition dont une majorité de coopérative (2/3) et pour le secteur de la transformation industrielle, deux leaders nationaux et plusieurs entreprises spécialisées.

Les exploitations agricoles concernées, qui sont plus de 2000, occupent près de 30 000 hectares.

Le secteur emploie près de 30.000 salariés, dont plus de 4000 en contrats à durée indéterminée ; plus de 30.000 contrats saisonniers sont signés annuellement, pour un total de plus de 9 000 équivalent temps plein. 88 groupements d’employeurs sont également spécialisés sur le secteur.

Pour en savoir plus sur le programme d’actions du contrat « AGIR Fruits et Légumes Sud de France », cliquez ci-dessous.

Le programme d’actions :

Les trois axes suivants ont été retenus pour le contrat de filière. Les actions, qui seront élaborées et validées au sein des groupes de travail, seront inscrites au contrat si elles s’intègrent aux priorités définies dans ces trois axes :

Les partenaires

Agence de l’eau, associations de consommateurs, AREFA, BRL, Centres d’Economie Rurale, Chambres départementales et régionale d’agriculture, Coop de France LR, CTIFL, Conseils Généraux, établissement de crédit, entreprises de commerce de gros et de commerce de détail, entreprises de transport ert logistique, FranceAgriMer, Felcoop, Fredon, GEFEL, INRA, LR Industries Agroalimentaires, MIN, OPCA², P.E.I.F.L., Qualimediterranée, SAFER, sociétés d’assurance, Saint Charles Export, Saint Charles International, Sud France Développement, Supagro, stations régionales d’expérimentation, Sud de Bio, syndicats agricoles.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s