COLCOM participera au projet de recherche DHERMIC

L’information est relayée par Anthony Rey d’Objectif LR : COLCOM, jeune PME spécialiste des nanotechnologies dans le secteur santé, va participer aux côtés l’Institut de biologie et chimie des protéines et l’École centrale de Lyon à DHERMIC, un projet de recherche collaboratif labellisé cet automne par l’Agence nationale de la recherche (ANR), doté de 1,7 M€ sur quatre ans.

Rappelons rapidement en quoi consistent les nanotechnologies :

Les nanosciences et nanotechnologies (NST) peuvent être définies a minima comme l’ensemble des études et des procédés de fabrication et de manipulation de structures, de dispositifs et de systèmes matériels à l’échelle du nanomètre (nm) [1 nm = 0,000 000 001 m].

En quoi consiste plus précisément le projet DHERMIC ? La question a été posée par Anthony Rey à Fabien Granier, PDG de COLCOM :

« Le projet DHERMIC porte sur la reconstitution cellulaire, et permettra par exemple de régénérer la peau des grands brûlés ou dans une problématique de quatrième âge. Au bout des 4 ans, nous récupèrerons la co-propriété du brevet issus des recherches, et aurons un droit de premier regard sur sa valorisation industrielle. »

COLCOM est fondée en 2008 à Cap Alpha (Clapiers). A sa tête se trouve donc Fabien Granier, titulaire d’un doctorat en chimie quantique. Il est encadré dans ses fonctions de PDG par le Professeur Auguste Commeyras, docteur en Chimie, qui occupe la fonction de directeur scientifique, et de Laurent Garelly, docteur en Biologie, qui lui est développeur d’applications biologiques pour COLCOM.

Si pour son créateur le chemin dut paraître parfois escarpé, il n’en reste pas moins qu’a posteriori COLCOM affiche un parcours sans faute, marqué même par quelques faits d’armes remarquables, dont certains méritent d’être mentionnés ici :

  • En juin 2007, COLCOM est Lauréat en catégorie « Création Développement » de l’édition 2007 du Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes.
  • En janvier 2008 COLCOM reçoit un total de plus de 450 000 € de fonds publics ou de prix de la part de ses partenaires pour mener à bien son programme de création ou de recherche et développement.
  • En octobre 2009 COLCOM collabore avec 2 instituts de recherche du Pôle Chimie Balard de Montpellier (Institut Charles Gerhardt et Institut des Biomolécules Max Mousseron)sur le projet DENDRIMAT, d’un budget global de plus d’1 M€.

La participation de COLCOM au projet DHERMIC n’est donc qu’une étape supplémentaire, certes prestigieuse, dans la route lumineuse de l’entreprise montpellieraine. Souhaitons-leur qu’elle soit suivie de nombreuses autres, toujours plus synonymes de reconnaissance et d’opportunités.

Mais ce succès est aussi celui d’une politique de valorisation de la créativité entrepreneuriale, qu’elle soit menée localement, par l’association Contact et la Maison des Etudes Doctorales par exemple, ou au niveau régional, voire même national, par OSEO, l’ANVAR ou d’autres structures.

Pour lire l’article de la Gazette du Laboratoire paru sur COLCOM en janvier 2009, cliquez ci-dessous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s